Pratiques endogènes de résolution de conflit et de préservation de la paix en Afrique

Pratiques endogènes de résolution de conflit et de préservation de la paix en Afrique 

Dans le cadre de cette étude sur les alliances interethniques et le maintien de la paix sociale en Côte d’Ivoire, nous avons fait recours à la méthode qualitative dans son approche phénoménologique afin de définir les patronymes et peuples alliés, comprendre la manifestation des alliances interethniques et son apport pour le maintient de la paix en Côte d’Ivoire. Il était question pour nous de savoir comment le jeu des alliances entre peuples permet d’éviter les conflits interethniques, favorise la réconciliation et préserve la paix sociale. La méthode qualitative a été menée sous forme d’entretien individuel semi-directif. La méthode d’échantillon par choix raisonné a permis d’échanger avec trente-huit personnes. Ainsi, les peuples sont alliés selon le nom de famille ou l’ethnie à partir d’un fait culturel et ethnique historique. Les alliances interethniques sont un pacte de non agressions entre les ethnies. Les alliances interethniques se manifestent tout d’abord par un pacte de non-agression, des jeux, des plaisanteries, des interdits mais aussi et surtout des sanctions en cas de transgressions des principes des alliés. De ce fait, les alliances interethniques constituent un puissant outil culturel et traditionnel pour la promotion de l’amour, du pardon, de la tolérance et la paix entre les peuples et ethnies.

Mots clés: Alliances interethniques, conflits, paix.

Organiser: Seydou Ouattara (saidseress@gmail.com